Les soignants

Olivier Ciarlan

OlivierCiarlanOlivier Ciarlan est psychologue clinicien et psychothérapeute, détenteur depuis 2008 d’un Master en Psychologie à l’Université de Liège. Après avoir étudié et travaillé à Madrid dans le domaine de la recherche, il s’est formé pendant 3 ans à la psychothérapie cognitive et comportementale à l’Université Libre de Bruxelles. Il partage actuellement son temps de travail entre une clinique psychiatrique privée et le CHU de Liège.

Dans le cadre de sa pratique clinique au sein du Pôle Santé, il propose une prise en charge aux adultes souffrant de troubles anxieux (angoisses, attaques de panique, anxiété généralisée, état de stress post-traumatique, TOC, phobies,…), de troubles de l’humeur (dépression, trouble bipolaire), de troubles du sommeil ou de toute autre souffrance psychique altérant l’épanouissement personnel. Il accompagne également les personnes dans leur processus de deuil, dans le développement de l’estime de soi, de l’affirmation de soi, ou lors de difficultés relationnelles en général. Dans sa philosophie de travail, Olivier Ciarlan fait reposer l’intervention sur une collaboration active entre la personne et le thérapeute, mais aussi sur la définition d’objectifs clairs en début de suivi afin de respecter au mieux les besoins et le rythme d’évolution de la personne.

Martin Desseilles

mdesseilles_250Docteur en Médecine, psychiatre et psychothérapeute, Martin Desseilles partage son temps entre une pratique clinique et la recherche en neurosciences psychiatriques. Il dispense régulièrement des cours et des conférences tant en Belgique qu’à l’étranger.
Martin Desseilles a écrit ou co-écrit de nombreux articles originaux publiés ou sous-presse dans des journaux médicaux référencés avec une diffusion internationale. Il a également édité trois livres et publié de nombreux chapitres de livres.
Martin Desseilles a reçu de nombreux prix nationaux et internationaux pour ses recherches dans le domaine de la santé mentale et des neurosciences psychiatriques.
Les recherches de Martin Desseilles incluent l’étude des interactions des cognitions et des émotions à travers différentes techniques (comportementale, pharmacologique, électrophysiologique et de neuroimagerie), différents états (éveil, sommeil, hypnose et méditation) et dans différentes populations (personnes en bonne santé, personnes avec un trouble de l’humeur, personnes avec un trouble anxieux, personnes présentant une addiction à une substance toxique, …). Visiter son site web.

Laura Dewalque

Laura Dewalque est psychologue clinicienne spécialisée en neuropsychologie, diplômée depuis 2018 de la Faculté des Sciences Psychologiques et l’Éducation de l’Université de Liège.

La neuropsychologie clinique est une discipline qui tend à diagnostiquer, étudier, et prendre en charge des troubles cognitifs et comportementaux survenant dans le cadre d’un trouble du développement, d’une atteinte neurologique acquise (AVC, traumatismes crâniens, etc.) ou non (pathologie cérébrale). Cette discipline permet donc d’évaluer les fonctions cognitives dites «supérieures» telles que l’attention, la mémoire, les capacités de raisonnement, de planification,  etc. Cette évaluation sera alors la base de la rééducation, qui est le but ultime du clinicien.

Afin de continuer à se former dans le domaine de la prise en charge, Laura Dewalque suit également un Certificat en intervention cognitive à l’Université de Liège avec une spécialisation pour les adultes cérébrolésés. Au sein du Pôle Santé de Spa, Laura Dewalque propose la réalisation de bilans intellectuels et neuropsychologiques auprès d’adolescents et d’adultes. Ces bilans se réalisent généralement en 2 ou 3 séances d’une heure, et se composent de l’anamnèse, de la réalisation des épreuves et de la remise des conclusions. Ensuite, si nécessaire, une prise en charge personnalisée peut être mise en  place au moyen d’exercices pratiques, d’enseignements de stratégies ou encore d’aménagements au quotidien.

Elle peut également réaliser des bilans intellectuels chez des enfants (en vue d’un remboursement logopédique, ou lors d’une suspicion d’un haut potentiel ou d’une déficience intellectuelle) et des évaluations du fonctionnement cognitif plus global dans le cas d’une suspicion de troubles de l’attention. Ces évaluations se réalisent en 1 ou 2 séances d’une heure.

Des séances de consultation ponctuelles de « counseling » ou conseil neuropsychologique peuvent également être demandées sans évaluation préalable. Ces séances visent à conseiller la personne et de lui permettre de comprendre ses troubles et difficultés et donc de l’aider à mettre en place des stratégies au quotidien. Les consultations se font uniquement sur prise de rendez-vous.

Valérie Follet

Photo Valerie FolletValérie Follet est psychologue clinicienne, diplômée depuis 2008 de la Faculté des Sciences Psychologiques et de l’Éducation de l’Université de Liège, où elle s’est orientée vers les modules psychodynamiques et systémiques, touchant tant à l’enfance et l’adolescence qu’à l’âge adulte. Elle s’est ensuite formée à la thérapie en psychosomatique relationnelle auprès du Centre International de Psychosomatique de Paris. Actuellement, elle se forme à la psychothérapie systémique au centre de thérapie familiale La Forestière. Elle s’est également spécialisée dans l’utilisation du test de Rorschach (méthode Exner) pour l’évaluation du fonctionnement psychique. Ses recherches actuelles portent sur l’éthologie et la psychiatrie évolutionniste, ainsi que sur la psychopathologie phénoménologique. Elle a participé à la publication de deux ouvrages en la matière (Éthologie et psychiatrie, suivi d’Essai en psychopathologie éthologique, paru chez Mardaga en 2014, et Adaptation : Essai collectif à partir des paradigmes éthologiques et évolutionnistes, paru chez MJW Fédition en 2016).

Valérie Follet pratique une approche en psychologie clinique d’orientation systémique. En individuel, elle prend en charge des adultes ou de grands adolescents souffrant de diverses psychopathologies (troubles de l’adaptation, troubles de l’humeur, psychoses, troubles psychosomatiques, troubles de personnalité, troubles alimentaires, etc.), ou plus globalement toute personne en souffrance, traversant une crise ou désireuse d’entamer un processus de changement dans son existence. Elle pratique une écoute active, aide la personne à comprendre comment celle-ci s’adapte à son environnement, et comment les éventuels symptômes jouent un rôle dans ce fonctionnement, et soutient les processus de changement. Elle propose également des suivis de famille ou de couple. C’est souvent lors du premier contact par téléphone ou lors de la première séance que l’on définit ensemble ce qui est le plus indiqué, entre le suivi individuel ou le suivi familial ou de couple.

Mélanie Malmedier

L’intérêt de Mélanie Malmedier pour l’être humain et l’envie de comprendre son fonctionnement pour l’aider à vivre mieux l’ont amenée à étudier la neuropsychologie et la psychologie clinique à l’Université de Liège. Pour aider les personnes le plus efficacement possible, elle a ensuite continué à se former, notamment au travers d’une formation en psychothérapie intégrée à l’Université Catholique de Louvain ou encore plus récemment, au travers d’une formation en hypnose Ericksonienne menée à l’institut Milton Erickson de Liège. À travers son expérience professionnelle en cabinet privé ou en hôpital, elle a pu accompagner plus spécifiquement des personnes cérébro-lésées ou vivants des difficultés somatiques comme une maladie chronique, un handicap physique ou des douleurs.

Au sein du Pôle Santé, Mélanie Malmedier propose un accompagnement psychologique et psychothérapeutique aux adultes et grands adolescents souffrant de troubles de l’humeur (dépression par exemple), de troubles anxieux (phobie, anxiété), d’un trouble de l’adaptation, d’une maladie somatique, d’un deuil compliqué, ou de difficultés de gestion émotionnelle. Mélanie Malmedier propose un travail adapté à chaque personne et réalisé « sur mesure » en fonction des difficultés spécifiques qu’elle rencontre. En général, la première étape du travail psychothérapeutique consiste à réaliser avec la personne une « cartographie » de la situation problématique dans son ensemble pour pouvoir bien la comprendre. Ensuite sont repérés les éléments sur lesquels il est possible d’agir et travailler ensemble grâce à un rapport collaboratif et une relation de confiance réciproque. Des objectifs précis sont alors fixés, en fonction des besoins et des motivations de la personne. Les outils utilisés en séance sont issus des formations suivies (essentiellement des thérapies cognitives et comportementales) comme la relaxation, la pleine conscience ou encore l’hypnose éricksonienne. Le suivi est individuel, même si des rencontres occasionnelles peuvent être envisagées avec les proches si cela est nécessaire.

Gladys Mikolajczak

Photo_GMGladys Mikolajczak est médecin psychiatre, diplômée de l’Université de Liège. Durant sa formation médicale, elle s’est formée entre autres à Genève au sein du service de psychiatrie de liaison et d’intervention de crise, et dans le département de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, ainsi qu’à Boston en médecine du sommeil. Durant sa spécialisation en psychiatrie, elle s’est formée au Centre Hospitalier Universitaire de Montréal, à l’Hôpital de Jour La Clé à Liège et à la Clinique Psychiatrique des Frères Alexiens à Henri-Chapelle. Elle y a travaillé notamment au sein du département d’admission aiguë (personnes présentant un trouble de l’adaptation, un trouble anxieux, une dépression, un trouble bipolaire, un trouble psychotique, un trouble de la personnalité,…) ainsi que dans le département de désintoxication où elle a co-animé divers groupes thérapeutiques. Outre cela elle a travaillé avec les équipes mobiles, avec des personnes présentant des troubles du comportement associés à un retard mental, et en psychiatrie de la personne âgée.
Son approche psychothérapeutique est d’orientation psychodynamique et s’appuie sur un travail personnel ainsi que sur des supervisions et des séminaires psychanalytiques. Elle utilise également les principes de la thérapie basée sur la mentalisation à laquelle elle s’est formée à Genève. Son parcours l’a amenée à s’intéresser notamment aux liens entre la musique et la santé mentale. Elle a écrit différents articles entre autres sur la clinique de la périnatalité et la psychothérapie institutionnelle.

Frédéric Peters

portraitDocteur en Psychologie, Frédéric Peters est spécialisé dans la neuropsychologie et la psychologie du vieillissement. Il a mené de multiples travaux scientifiques dans des centres de recherches en gériatrie de premier plan en Belgique, en France et au Canada. Il est l’auteur ou le co-auteur de nombreux ouvrages et articles originaux sur les effets du vieillissement normal et pathologique publiés dans des revues scientifiques avec comité de lecture. Il s’est notamment intéressé au déclin cognitif et comportemental induit par les démences ainsi qu’aux changements d’activité cérébrale y étant associés.

Frédéric Peters possède une expertise dans le dépistage de maladies neurodégénératives (maladie d’Alzheimer, démence vasculaire, démence fronto-temporale, démence à corps de Lewy, etc.) et dans le suivi et l’accompagnement des personnes atteintes de ces pathologies. Plus généralement, ses activités englobent aussi l’évaluation de troubles cognitifs et comportementaux en lien avec diverses conditions neurologiques auprès de l’adolescent, de l’adulte et des aînés (par ex. tumeurs cérébrales, accidents vasculaires cérébraux, traumatisme crânien, épilepsie, etc.).

Elise Royen

Élise Royen est sexologue clinicienne.  Après une formation d’assistante sociale à l’École Supérieure d’Action sociale à Liège, elle a étudié à l’Université catholique de Louvain et est détentrice d’un master en Sciences de la Famille et Sexualité. À la suite d’une formation de spécialisation complémentaire, Élise Royen a obtenu un certificat en Sexologie clinique appliquée, à cette même université. Elle partage son temps professionnel entre le Pôle Santé de Spa et le Centre de Santé mentale à Verviers.

Au sein du Pôle Santé de Spa, Élise Royen propose l’accompagnement et le suivi d’adultes et d’adolescents présentant des troubles liés à la sexualité. En consultations individuelles, elle  traite les troubles du désir sexuel, les troubles de la douleur sexuelle (dyspareunie et vaginisme), les troubles de l’excitation, de l’orgasme ou de l’éjaculation. Élise Royen propose encore des séances d’information sexuelle aux adolescents ou aux jeunes adultes. Enfin, elle accompagne des couples confrontés à des mésententes sexuelles.

Monika Sochacz

Psychologue clinicienne,  Monika Sochacz est diplômée de l’université de Liège. Elle reçoit des adultes et des adolescents. Après son cursus universitaire (orientation psychodynamique et cognitivo-comportementale), elle s’est formée à l’hypnose éricksonnienne et est diplômée de l’institut Milton H. Erickson de Liège. En 2011, après avoir suivi le programme M.B.C.T. (Mindfulness-Based Cognitive Therapy), elle intègre les techniques de pleine conscience dans le suivi des patients. Actuellement, elle propose des ateliers d’initiation à la pleine conscience destinés soit à un public tout venant, soit aux professionnels de la santé.

Monika Sochacz considère que l’état induit par l’hypnose éricksonienne et celui induit par la pleine conscience sont complémentaires : que ce soit pour aborder des problématiques de gestion des émotions (stress, impulsivité…), de troubles du sommeil, de burnout…

Elle s’est spécialisée dans le suivi des personnes présentant des troubles du comportement alimentaire avec ou sans excès pondéral (hormis anorexie mentale). Le but est d’aborder cette problématique de manière différente non pas en se focalisant sur une perte de poids rapide, mais plutôt sur une modification durable des comportements alimentaires. Ceci implique souvent un travail sur la gestion des émotions ainsi que le développement d’une attitude de bienveillance envers soi-même.  Dans ce type de prise en charge, Monika Sochacz utilise préférentiellement des outils relevant de l’hypnose et de la pleine conscience.

Géraldine Wildemeersch

Médecin psychiatre, le docteur Wildemeersch s’est formé à l’Université de Liège et à suivi la formation à la psychothérapie psychodynamique « Notger ».  Durant sa formation psychiatrique, le docteur Wildemeersch a travaillé  à l’Hôpital de Jour La Clé, au Centre Hospitalier Universitaire de Liège et à la polyclinique Lucien Brull.

Travaillant actuellement également à la Clinique Psychiatrique des Frères Alexiens à Henri-Chapelle, elle y est notamment responsable d’une unité de désintoxication. Elle est membre active de la société française d’alcoologie et donne des cours de psychopathologie à la haute école de la province de Liège secteur paramédical.

Son approche psychothérapeutique est d’orientation psychodynamique et elle accueille plus particulièrement des personnes adultes présentant tous types de dépendances et addictions.