COVID-19 – Consultations physiques – Téléconsultations

Crise sanitaire du COVID-19 et consultations

La crise sanitaire du COVID-19 est toujours d’actualité. Les téléconsultations restent la norme pour tous les cliniciens mais le conseil national de sécurité autorise la reprise de consultations physiques moyennant le respect des mesures d’hygiène.

 

Avant d’arriver en consultation physique au Pôle Santé

Nous vous demandons de vérifier si vous n’avez pas l’un des signes suivant avant de vous rendre à la consultation:

Fièvre dans les 48h précédentes ? OUI NON
Voyage(s) endéans les 14 derniers jours ? OUI NON
Contact(s) avec un patient Covid-19 endéans les 14 derniers jours ? OUI NON
 
SYMPTOMES

Dans les 14 jours précédant la consultation:

Fièvre ≥ 38°C OUI NON
Toux (sèche ou productive) OUI NON
Mal de gorge OUI NON
Conjonctivite OUI NON
Rhinorrhée OUI NON
Dyspnée / Difficultés respiratoires OUI NON
Céphalées OUI NON
Douleurs musculaires et/ou articulaires OUI NON
Symptômes digestifs (diarrhée, vomissements) OUI NON
Anosmie / Dygueuseie (perte ou altération de l’odorat) OUI NON
Personne âgée : confusion aiguë OUI NON
Personne âgée : chute OUI NON

 

Si vous répondez oui à l’une de ces questions, vous devez appeler votre thérapeute afin de le prévenir. Il examinera avec vous la pertinence d’une consultation et la forme que celle-ci doit avoir (à distance ou physique).

Facteurs de risque

Si vous présentez un des facteurs de risque suivant, il vous est demandé de prévenir votre thérapeute et de ne pas vous présenter à la consultation directement. Votre thérapeute prendra, lorsque vous lui téléphonerez préalablement à la consultation, les mesures nécessaires et vous les communiquera directement.

FACTEURS DE RISQUE
Plus de 65 ans OUI NON
Troubles immunitaires congénitaux ou acquis suite à une maladie ou un traitement OUI NON
Maladie cardiovasculaire ou HTA

(coronaropathie, insuffisance cardiaque)

OUI NON
Insuffisance respiratoire ou BPCO grade II ou supérieur OUI NON
Insuffisance rénale : MDRD < 45 ml/min. OUI NON
Diabète de type II sous insuline ou avec atteinte organique (reins, rétinopathie) OUI NON
Obésité // Maigreur OUI NON

 

Le jour de la consultation

Pour le jour de la consultation, vous devez avoir préalablement la confirmation de votre thérapeute qu’il reçoit bien au Pôle Santé pour des consultations physiques.

Vous devez arriver quelques minutes, pas plus longtemps, avant l’heure de la consultation. La salle d’attente n’est pas disponible et il n’est pas possible d’attendre à l’intérieur du cabinet de consultation. Ainsi si vous avez des problèmes de mobilité, vous devez tenir compte de cette contrainte afin de vous adapter et de venir pour l’heure exacte de la consultation.

Vous ne pouvez entrer dans les bureaux de consultation que si vous portez un masque. Voyez avec votre thérapeute s’il peut vous fournir un masque si vous n’en avez pas. Il se peut que votre thérapeute vous oblige a porter un masque d’une certaine qualité, qu’il vous fournira le cas échéant. Si vous n’avez pas de masque, votre thérapeute peut ne pas vous recevoir au Pôle Santé.

Votre thérapeute portera un masque.

Votre thérapeute vous ouvrira à l’heure de la consultation, vous n’avez pas besoin de sonner.

Il vous est demandé de ne pas attendre de manière groupée devant le Pôle Santé.

Vous aurez la possibilité de vous laver les mains dans les sanitaires. Par ailleurs, si vous devez utiliser les sanitaires, il vous est demandé de vous laver les mains avant d’aller aux toilettes, après être allé aux toilettes et enfin après avoir ouvert la porte des toilettes avant de les quitter. Ceci vous permettra d’éviter tout contact avec des surfaces utilisées par d’autres personnes.

Votre thérapeute aura du gel hydro-acloolique et vous invitera à vous désinfecter les mains le cas échéant.

Votre thérapeute ouvrira les portes et les fermera. Il vous est demandé de ne rien toucher directement avec vos mains.

Votre thérapeute désinfectera les surfaces (bureau, fauteuil, etc.) entre chaque patient et veillera à aérer le bureau entre chaque patient.

Votre thérapeute veillera à ne pas faire se croiser les patient dans des espaces restreints.

Votre thérapeute pourra vous fournir des mouchoirs, mais il vous sera demandé de les reprendre pour les jeter chez vous. Il vous est conseillé de vous laver les mains si vous vous mouchez et également de ne pas porter vos mains à votre visage.

Il est demandé, dans la mesure du possible, de ne pas avoir de transaction financière en liquide mais exclusivement par voie électronique. Votre thérapeute vous donnera les détails.

Les bureaux de consultation seront aérés régulièrement. Nous vous demandons de vous habiller en fonction de cette contrainte.

Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à en parler, préalablement à la consultation, directement à votre thérapeute.

 

Reprise des consultations physiques de psychologie

Pour les psychologues cliniciens, le Conseil national de sécurité a fixé l’objectif du 4 mai 2020 pour rétablir le plus rapidement possible un accès « normal » aux soins de santé pour tous. La téléconsultation reste la norme dans la mesure du possible et toutes les mesures d’hygiène doivent être respectées en cas de consultation physique.

 

Contexte des consultations à distance – téléconsultations

Les consultations à distance permettent d’avoir accès aux soignants sans devoir se déplacer. Si cette pratique est fortement utilisée dans les pays où les distances pour obtenir des soins sont grandes, il est à noter qu’elle a jusqu’à présent été peu exploitée en Belgique.

Le contexte de la crise sanitaire COVID-19 entraîne une nécessaire mise à distance et une adaptation des pratiques au sein des consultations de psychologie clinique et de psychiatrie.

 

Soins de psychologie de première ligne à distance

Dans le contexte de la crise du Covid-19, les besoins de prise en charge psychologique augmentent, tant du côté des citoyens que des professionnels de la santé.

Durant la pandémie de COVID-19, les soins de psychologie de première ligne continue à distance et sont plus flexibles quant aux inclusions. L’INAMI a pris des dispositions spécifiques jusqu’au 30 juin 2020 et seront prolongées éventuellement.

 

Soins de psychiatrie

Afin d’assurer une continuité des soins en santé mentale, les prestations à distances pour les psychiatres ambulatoire deviennent la norme jusqu’au 30 juin et seront éventuellement prolongées. La consultation se fait alors sous différentes formes envisagées par l’INAMI et adaptée au suivi des patients.